www.forumactualites.org
Bienvenue sur le forum de l'information, inscrivez-vous afin de participer aux sujets qui vous intéressent

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
fa.org
Site Admin
Site Admin
Messages : 186
Date d'inscription : 13/10/2017
https://www.forumactualites.org

Normal Disparition d'Estelle Mouzin : Nordhal Lelandais n'était pas loin…

le Sam 23 Déc 2017 - 1:07
En 2014, les proches d'Estelle Mouzin ont organisé une cérémonie pour ne pas oublier la fillette disparue 11 ans plus tôt à Guermantes, près de Paris./ Photo AFP


De très forts soupçons pèsent sur Nordhal Lelandais dans la disparition de la petite Maelys et du soldat Noyer. Du coup, l'enquête ressort de vieux dossiers, comme celui d'Estelle Mouzin…

Ils sont comme ça, les policiers. Quand ils tiennent un petit bout de ficelle, ils aiment bien tirer dessus jusqu'à ce que la pelote dise tout ce qu'elle a à dire. Et souvent, ça paye. Ainsi, Nordahl Lelandais est, depuis le mois d'août, fortement soupçonné d'avoir fait disparaître la petite Maelys, lors d'un mariage en Isère. Les gendarmes ont alors recoupé avec d'autres disparitions suspectes, dans le voisinage. Et ont découvert que les dernières heures où l'on a un signe de vie du soldat Arthur Noyer, celui-ci était en compagnie de Nordahl Lelandais… Des éléments suffisamment troublants pour que le juge le mette en examen pour assassinat.

Mais on apprenait hier que, dès le début du mois de septembre, le père d'Estelle Mouzin, une petite fille de 9 ans disparue en 2003 en Seine-et-Marne, avait demandé au juge d'entendre Lelandais sur cette affaire. «C'est une vérification normale, une démarche que l'on fait forcément quand il y a un enlèvement de petite fille», a expliqué Me Didier Seban, avocat des parents d'Estelle.

Lelandais était militaire à Suippes (Marne) à cette époque, à moins de 150 kilomètres du lieu de disparition de la fillette en Seine-et-Marne.

«Il faut notamment vérifier la téléphonie pour voir s'il était dans le coin à ce moment-là», a précisé Me Seban. C'est bien le téléphone, qui, dans les deux autres affaires, a permis de localiser Lelandais dans des circonstances compromettantes.

Et ce n'est pas fini : on soupçonne Nordahl Lelandais dans la disparition Jean-Christophe Morin, le 10 septembre 2011, puis d'Ahmed Hamadou, le 8 septembre 2012, d'Adrien Mourialmé, le 5 juillet 2017, tout cela dans un périmètre d'une cinquantaine de kilomètres autour de son domicile ; on s'interroge même s'il n'est pas passé par Chevaline, où le 5 septembre 2012, s'est déroulée une tuerie qui a fait quatre morts… Mais il ne faut pas trop compter sur les explications de cet homme que les enquêteurs décrivent comme «un bloc de glace».

Estelle, le 9 janvier 2003

Estelle Mouzin, 9 ans a disparu sur le chemin de l'école.

C'était le 9 janvier 2003 à Guermantes, en Seine-et-Marne, alors que l'enfant rentrait chez sa mère. 350 maisons de la commune perquisitionnées le 14 janvier, le portrait-robot d'un homme à lunettes et barbe de trois jours, des appels à témoins puis là aussi la piste du tueur en série Michel Fourniret, arrêté en juin 2003, un homme placé en garde à vue en 2011, chaque fil, chaque témoignage, même le plus ténu, exploré : mais presque 15 ans après les faits, toujours rien.

L'affaire Nordahl Lelandais relance l'enquête : en 2003, l'homme était militaire à Suippes, au 132e bataillon cynophile de l'armée de Terre, à 160 km de Guermantes, moins de deux heures de voiture. Il était âgé de 20 ans à cette époque.


#Enquête
#Lelandais
#Maelys
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum