www.forumactualites.org
Bienvenue sur le forum de l'information, inscrivez-vous afin de participer aux sujets qui vous intéressent
Les derniers articles
Derniers sujets
» J'ai besoin de vos avis !
Mer 26 Sep 2018 - 7:28 par fa.org

» Les boîtes noires sont désormais actives
Dim 9 Sep 2018 - 11:14 par fa.org

» Pour la reconnaissance d’un droit personnel au refus de l’installation de Linky chez soi
Jeu 8 Mar 2018 - 8:55 par fa.org

» Ce qu'il faut savoir sur l'huile de palme
Sam 24 Fév 2018 - 13:44 par x

» Candidature
Ven 23 Fév 2018 - 22:41 par x

» Dr Goldman et Mr Sachs
Ven 23 Fév 2018 - 0:34 par fa.org

» Issei Sagawa le cannibale japonais
Ven 23 Fév 2018 - 0:07 par fa.org

» Paris va prendre un nouvel arrêté de piétonnisation
Jeu 22 Fév 2018 - 8:14 par fa.org

» L'écrivain turc Ahmet Altan condamné à la prison à perpétuité
Mer 21 Fév 2018 - 18:57 par fa.org

54 députés LREM montent au front contre le glyphosate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar
fa.org
Site Admin
Site Admin
Messages : 201
Date d'inscription : 13/10/2017
https://www.forumactualites.org

Messagefa.org le Lun 23 Oct 2017 - 9:37

22 octobre 2017 à 17:01

Une cinquantaine de parlementaires de la majorité réclame l'interdiction «le plus rapidement possible» du pesticide, dans une tribune publiée dans le Monde.




Alors que le vote à Bruxelles sur le renouvellement de l’autorisation du glyphosate dans l’Union européenne doit intervenir le 25 octobre, 54 députés de La République en marche signent une tribune dans le Monde ce dimanche pour réclamer «une interdiction de la commercialisation du glyphosate et de son utilisation le plus rapidement possible». «Nous estimons que ce produit nocif, aujourd’hui largement utilisé, doit être abandonné», justifient les parlementaires.

La Commission européenne propose que soit prolongée pour dix ans la licence de cette substance, classée cancérogène probable pour l’homme et qui est notamment contenue dans l’herbicide le plus vendu au monde, le Roundup de Monsanto. Si la France a annoncé qu’elle voterait contre cette proposition, elle ne s’est jamais prononcée avec clarté sur une date précise. Or les signataires, issus de la majorité, évoquent une «urgence», et disent attendre «aujourd’hui une prise de conscience et de responsabilité forte de notre pays».

Une promesse de campagne

Il faut «voter contre pour notre planète : ces substances n’affectent pas uniquement les mauvaises herbes contre lesquelles on les utilise. Le glyphosate perturbe la vie des sols sauvages, aquatiques, la biodiversité et met en péril tout notre écosystème», explique le texte des élus.


Mi-octobre, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, a affirmé qu’il envisageait d’interdire cet herbicide cancérogène en France avant la fin du mandat d’Emmanuel Macron mais, là aussi, sans donner d’échéance précise.


Pour les députés signataires, au nombre desquels on compte par exemple les ex-EELV Barbara Pompili et Matthieu Orphelin, il est nécessaire de s’inscrire «dans un calendrier court et réaliste». Les élus macronistes rappellent également que «réduire progressivement l’usage des pesticides est un engagement d’Emmanuel Macron, rappelé lors des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale par le Premier ministre, Edouard Philippe».

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Créer un compte ou se connecter pour répondre

Vous devez être membre pour répondre.

S'enregistrer

Rejoignez notre communauté ! C'est facile !


S'enregistrer

Connexion

Vous êtes déjà membre ? Aucun soucis, cliquez ici pour vous connecter.


Connexion

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum